FRED RECOMMENCE L’ÉCOLE DE CO !

Photo d’une rencontre express des jeunes de l’école CO avec Frédéric Tranchand, de passage à Pélussin entre Finlande et Australie… Après une coupe du monde en Suisse, un kilomètre vertical en Italie avant un stage avec l’équipe de France dans le Midi et des championnats du monde militaires en Chine !
Merci Fredo de ta visite et bonne chance pour les championnats du monde.
Annie

CO Express…

Ce mercredi matin, au moment d’aller baliser en dessous de la Croix de Montvieux, Bernard s’est trouvé face aux chasseurs qui allaient commencer une battue aux sangliers…


Il est donc repassé au Priel, a repris les cartes de l’Eau qui Bruit de la séance de Jean-Baptiste il y a 15 jours et retracé une balise humaine pour les jaunes /orange (pas besoin de baliser ! ) et des circuits étoile et papillon pour les bleus /verts.
Bravo et merci Bernard !
Séance en plus bien appréciée par tous les jeunes.

Annie

3ème ETAPE DE LA COUPE DU MONDE DE CO

Laufen, Suisse. Les meilleurs athlètes mondiaux de la course d’orientation viennent se mesurer sur trois formats de courses proposés lors de cette 3ème étape de la coupe du Monde. Pour l’équipe de France, 8 coureurs sont sélectionnés chez les hommes et 5 chez les dames.

Vendredi 27 septembre : moyenne distance. Pour tous nos représentants, cette course aura été assez difficile sur une carte au relief tourmenté avec beaucoup de petits rentrants dans des pentes assez raides. Le meilleur résultat en terme de place est à mettre à l’actif d’Isia Basset qui termine 15ème. Les autres françaises sont plus loin dans le classement : Maëlle Beauvir est 55ème, Florence Hanauer, 72ème, Cécile Foltzer, 74ème et Juliette Basset 94ème.

Isia à l’approche de la balise 8

Chez les hommes on assiste à un « tir groupé » : Fred Tranchand est 20ème, Lucas Basset 23ème, Nicolas Rio 24ème et Mathieu Perrin 26ème. Plus loin, on trouve Maxime Rauturier en 43ème place, Quentin Rauturier, 46ème, Raphaël Masliah, 70ème et Loïc Capbern n’a pas pris le départ.

Nicolas entre le poste 5 et 6

Pour Fred et Lucas, c’est un résultat au goût un peu amer : le premier a perdu du temps sur la fin de course pourtant sans difficulté (il était 11ème à la balise 16) et le second a fait une erreur à la balise 10 qui lui coûte 1’39’’ par rapport au meilleur temps du poste à poste. Au vu de leur expérience au plus haut niveau, assez récente pour l’un et toute nouvelle pour l’autre, Nicolas et Mathieu ont réalisé une bonne performance qui laisse de gros espoirs pour l’avenir car leur chrono aurait pu être encore meilleur sans des pertes de temps plus pour assurer les approches de postes que sur des erreurs. Pour les autres, laissons leur le temps de digérer le franchissement de cette « grosse marche »qu’est le niveau international…

Mathieu bipe la balise 4

Samedi 28 septembre : knock-out sprint. Pour les qualifications, les athlètes sont répartis dans 3 groupes homogènes (les meilleurs sont répartis dans les 3 groupes). Les départs s’effectuent toutes les minutes sur 3 circuits sprint court (10 minutes pour les meilleurs). Les 12 premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les 1/4 de finale. Il y a 6 groupes de 6 coureurs qui courent les 1/4 de finale sur un circuit sprint court mais avec un départ en masse : les 3 premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les 1/2 finale. Les 18 coureurs issus des 1/4 de finale sont répartis dans 3 groupes de 6 et courent un nouveau sprint court avec départ en masse : les 2 premiers de chaque groupe sont qualifiés. Les 6 « rescapés » se disputent la finale sur le même format de sprint avec départ en masse.

Adrien à la balise 2. On distingue Loïc au loin, à l’arrière plan

Dans le groupe 1 des qualifications se retrouvent Fred, Adrien Delenne et Loïc Capbern. Seul Adrien réussit à se qualifier en arrivant 12ème de ce groupe. Dans le second groupe se retrouvent Lucas Basset et Quentin Rauturier. Lucas se qualifie en terminant 5ème. Enfin dans le groupe 3 figurent Maxime Rauturier, Mathieu Perrin et Raphaël Masliah. En terminant 8ème, Maxime se qualifie pour les 1/4 de finale. Chez les dames, aucune ne réussira à se qualifier pour les 1/4.

Lucas au pied des escaliers menant à la balise 15

Des 1/4 de finales, Lucas sera le seul à se hisser en demi malgré des bonnes perfs de Maxime et surtout Adrien qui fini 4ème à 6 seconde du 3ème. En 1/2 finale, Lucas ne pourra faire mieux que 5ème.

Dimanche 29 septembre : sprint classique départ toute les 1’30. Seuls les 40 premiers du classement Coupe du Monde peuvent courir en A, les autres devant se contenter du circuit B qui permet tout de même de marquer des points. Isia Basset, chez les dames et Fred Trancand chez les hommes termineront loin des premiers. Seul, Lucas Basset tirera son épingle du jeu en se classant 8ème.

Rendez-vous en Chine, du 25 au 30 octobre, pour le dernier volet de cette Coupe du Monde 2019.

Crédit photos : merci aux organisateurs pour ces magnifiques clichés de nos champions. Juste une petite remarque : il y a peut être un réglage à effectuer : il faudrait supprimer sur vos appareils la fonction « ne déclencher que quand le maillot est rouge avec une croix blanche dessus » ! En espérant avoir enfin des photos de toutes celles et tous ceux qui participent à ces courses lors de la prochaine course en Suisse. Un coup de chapeau à Tove Alexanderson qui cumule 600 points en Coupe du Monde soit le score maximum atteignable.

Bernard

 

SOLEIL ET PLUIE… DE MÉDAILLES

Le week-end dernier, l’Association Sportive de Course d’Orientation d’Orléans organisait les Championnats de France de Moyenne Distance et de Relais de VTT’O, près de Montargis. 3 membres d’Orient-Express42 y étaient présents : Hana, Yoann et Alena.

La moyenne distance voyait Alena monter sur son premier podium, en seconde position en Dames – de 10 ans.

Hana (en Dames + de 21 ans) et Yoann (en Hommes + de 21 ans) prouvaient une nouvelle fois leur niveau en venant prendre également la seconde place au nez et à la barbe de jeunes orienteurs de l’équipe de France… 3 coureurs engagés, 3 catégories, 3 médailles d’argent !

Le lendemain se couraient les relais. Là, pas le choix : Hana se retrouvait à nouveau engagée dans le relais Hommes de + de 18 ans, avec Yoann. Mais rien ne les arrête ! Au bout du chemin, c’est à nouveau un podium avec une belle médaille de bronze.

Au vu de ce très beau week-end, on peut dire que la famille Garde n’a pas fait le voyage pour rien.


Ce même week-end, un peu plus au Nord, dans les rues de Londres, les couleurs d’Orient-Express42 allaient aussi briller.

Yona n’était pas restée with Brian in the kitchen ! Elle remporte une longue distance urbaine en Dame 20 élite. Il paraît qu’on l’a surnomme Queen élite the best, mais ça râle un peu du côté de Buckingham palace…

Félicitations à tous nos médaillés.

CHAMPIONNATS DU MONDE 2019

Entre le 12 et le 17 août, à Østfold en Norvège, les meilleurs orienteurs du monde se sont retrouvés pour disputer les Championnats du Monde 2019. Nos deux pélussinois Frédéric Tranchand et Nicolas Rio étaient de la partie.

13 août : MOYENNE DISTANCE QUALIFICATIONS

Très bon départ pour Nicolas. Tout va bien jusqu’à la balise 7 où il va galérer dans une zone présentant des petites falaises alignées. Le recalage fait, il va bien terminer sa course et arracher la 15ème place synonyme de qualification.

Lucas Basset, au terme d’une très bonne course, remporte la première place de son groupe.

Pour Fred, pas de frayeur, juste des petites déviations vite rectifiées sur les poste 3 et 7. Sa 4ème place lui assure largement la qualification pour la finale.

Côté dames, Florence Hanauer termine 15ème au bout d’une course propre et se qualifie également pour la finale.

Maëlle Beauvir n’y parviendra pas malgré une bonne course avec une petite frayeur sur la première balise. Elle termine 16ème.

Isia Basset prend la 10ème place de son groupe ayant semble-t-il eu deux pertes de confiance : un petit aller retour en approche du poste 2 et en pilotage pour aller au poste 7. Mais la qualification est, là encore, acquise.

14 août : LONGUE DISTANCE

Fred termine à une excellente 10ème place, tandis que Mathieu Perrin, très régulier, prend une prometteuse 31ème place. Vincent Coupat se classe en 54ème position.

Chez les dames, Isia se place en 28ème position et Cécile Foltzer 49ème

16 août : FINALE MOYENNE DISTANCE

Alors que les dames finissent 17ème pour Isia et 46ème pour Florence, Lucas 5ème et Fred 6ème s’offrent un petit podium à l’issue d’une très bonne course maîtrisée de bout en bout. Nicolas démarre plutôt mal puisqu’il perd plus de 40 secondes sur la première balise. Ensuite, il se reprend bien et termine à la 20ème place. Sans cette erreur, il pouvait prétendre au top 15. Mais c’est déjà une bonne performance.

De bonne augure pour le Relais.

17 août : RELAIS

Nicolas lance idéalement le relais en rendant une copie quasiment parfaite avec seulement 11 secondes de retard sur le premier.

Fred fait une grosse erreur sur sa première balise et perd 2 minutes sur le meilleur temps mais se récupère bien ensuite en signant plusieurs meilleurs temps intermédiaires.

Lucas réalise le meilleur temps de sa combinaison et remonte le relais sur le podium a l’issue d’une lutte très serrée avec plusieurs concurrents pour la troisième place. Au bout du couloir d’arrivée, c’est encore une nouvelle médaille pour nos trois compères !

Maëlle fait une bonne course avec, peut-être, quelques ralentissements sur des petites hésitations.

Florence semble faire encore mieux techniquement en utilisant bien les points d’appui pour garder une course très rectiligne dans les postes à postes techniques.

Isia paraît très à l’aise sur les longs postes à postes en navigation pure. Elle est souvent sur le « trait rouge » juste deux petits « grenouillages » sur les postes 5 (malgré un bon choix d’itinéraire différent de celui de ses deux coéquipières) et 7, à l’attaque du poste, et une plus grosse erreur sur le poste 11 qui lui ont probablement coûté la remontée de quelques places mais n’aurait pas permi d’accrocher un podium. Il faut laisser le temps à cette toute jeune équipe féminine de prendre ses marques au plus haut niveau.

Cette équipe de France masculine prouve à chaque sortie sa valeur. Elle est au coude à coude avec les meilleurs orienteurs mondiaux, particulièrement en relais. Mais on sent bien que les podiums individuels ne sont pas loin. Fred, le moteur de cette équipe, l’a déjà fait et prouve à chaque sortie qu’il est dans les meilleurs mondiaux. Nous n’avons aucun doute sur les capacités physiques et techniques des deux plus jeunes, Lucas et Nicolas, qui vont rapidement leur permettre de monter sur la boite dans les courses individuelles. Mathieu Perrin fait aussi une entrée intéressante dans cette équipe et il faudra compter sur lui dans les prochaines échéances.

Coté dames, Isia a déjà prouvé sa valeur et les jeunes intégrées à l’équipe ont répondu présent.

Les courses individuelles des Championnats du Monde comptent également pour le classement Coupe du Monde 2019. Actuellement, Fred est en troisième position, Lucas est 15ème, Nicolas 37ème et Mathieu fait son entrée dans le classement en 60ème position. Chez les dames Isia est seule classée à la 31ème position.

Reste deux étapes de Coupe du Monde à bien négocier : la première en Suisse, du 27 au 29 septembre, avec au programme une moyenne distance, un knock-out sprint et un sprint ; la seconde se déroulera du 26 au 29 octobre en Chine où la CO est en plein essor, avec une moyenne distance, un relais sprint et un sprint. Nous souhaitons bonne chance à toutes nos championnes et à tous nos champions.

Un dernier mot pour faire honneur à ces énormes champions que sont Tove Alexanderson et Olav Lundanes. Tove, elle, remporte 3 médailles d’or en 3 courses. Olav gagne la moyenne et la longue distance et repart avec 2 médailles d’or. Enfin comment ne pas parler de cette équipe de Suède qui rafle presque tout sur cette édition : 4 médailles d’or et 1 d’argent sur 6 compétitions dont les deux relais, féminin et masculin. Une amicale pensée au passage pour Thierry Gueorgiou, responsable technique de cette sélection.

Photos by IOF/WOC 2019