CHINE, L’ELDORADO DES SUÉDOIS… ET DES SUISSES

Ça y est : la dernière étape de la Coupe du Monde de CO pédestre est lancée. Après les émotions de la semaine précédente (voir article ci-dessous), on change de région et on découvre la carte de la Moyenne Distance… Comment dire ? Personnellement, je n’aurais jamais oser proposer une telle carte pour un Championnat du Monde. C’est raide par endroit, mais ça, les élites en ont l’habitude. Surtout, il y a pas mal de zones avec de la végétation basse, des zones urbaines, beaucoup de chemins et quelques routes. A tel point que les balises sont très proches des mains courantes et, disons le semblent assez facile, voir très faciles a trouver, quand elles ne sont pas sur le bord des sentiers… D’accord, il y a quelques choix d’itinéraires mais dans l’ensemble, j’avoue que cette carte m’a beaucoup déçu. Ce serait étonnant qu’il n’y ait pas de terrains plus techniques dans cet immense pays…

Ceci dit, il fallait être propre et maintenir une vitesse de course élevée pour gagner et les meilleurs spécialistes sont presque tous au rendez-vous. En tout les cas les deux leaders du classement Coupe du Monde n’ont laissé aucune chance aux autres concurrents : Tove Alexanderson chez les dames et Gustav Bergman chez les hommes offrent deux nouvelles victoires à la Suède et ne pourront plus être rattrapés au classement 2019. Natalia Gemperle (Russie) et Julia Jakob (Suisse) complètent le podium féminin. Côté hommes, Joey Hadorn (Suisse) termine second et Lucas Basset troisième. Belle récompense pour Lucas que cette médaille individuelle qui le promet à un brillant avenir.

Pélussin n’était représentée que par Fred puisque Nicolas est rentré en France après les jeux Mondiaux Militaire. Place au sprinters…

Pour Fred, ça c’est moins bien passé qu’il l’espérait. Le GPS a cafté : quelques grenouillages de ci de là, un sentier pas vu, l’attaque et la sortie du poste 21 ratées, des choix qui dénotes, semble-t-il une perte de confiance au fil de la course, bref, une moyenne distance à vite oublier pour se concentrer sur la suite. Il termine à la 22ème place.

Pour faire un point complet sur l’équipe de France, notons que, chez les dames, Isia Basset est 29ème, Florence Hanauer 48ème, Juliette Basset 60ème et Maëlle Beauvir 62ème. Les hommes terminent respectivement 31ème pour Maxime Rauturier, 37ème pour Loic Capbern, 38ème pour Quentin Rauturier et 60ème pour Adrien Delenne.

Dimanche 27 octobre, au relais mixte sprint, la France présentait 2 équipes. La première était composée d’Isia, Fred, Lucas et Florence. Malgré une excellente course de Lucas, meilleur temps du troisième relais, cette équipe terminera 18ème à 2’ 28  » des premiers.

La seconde équipe composée de Maëlle, Maxime, Adrien et Juliette terminera 28ème à 6’ 16″ des premiers. Et comme Lucas dans l’équipe 1, Maxime aura effectué une superbe course terminant avec le meilleur temps du 2ème relais.

C’est finalement la Suisse qui remporte la médaille d’or, la Suède l’argent et la Norvège le bronze.

Mardi 29 octobre : place au sprint individuel

La Coupe du Monde s’est refermée pour l’année 2019 avec ce sprint qui a apporté des résultats assez étonnants. Tout d’abord, les Suédois n’ont pas réitéré leurs performances de la moyenne distance. Une grosse erreur en début de course rejette Tove Alexanderson à la 8ème place et Gustav Bergman est 53ème ! Peut-être un petit relâchement pour ces deux athlètes puisque la première place de la Coupe du Monde 2019 leur était déjà acquise avant cette dernière course.

D’autres favoris ont été à la peine et quelques nouveaux venus en ont profité. L’équipe de France obtient ainsi une extraordinaire médaille d’argent grâce à une course exceptionnelle de Maxime Rauturier qui avait déjà montré ses capacités à très bien figurer dans un sprint lors du relais mixte sprint. Il n’est devancé que de 2 secondes par le vainqueur Yannick Michiels (Belgique). Le Chinois Li ZhuoYe complète le podium…

Encore plus étonnant, chez les dames puisque la première place est occupée par la Chinoise Shuangyan Hao… En lutte pour la seconde place de la Coupe du Monde, Natalia Gemperle (Russie – seconde avant ce sprint) et Simona Aebersold (Suisse – 3ème) n’allaient pas se livrer le « combat » attendu. Si Simona répondait présente en remportant la seconde place, Natalia devait se contenter de la 49ème position et ainsi perdre une place au classement Coupe du Monde (elle termine toutefois sur le podium à la 3ème place).

Chez nos représentantes, Isia termine 38ème, Maëlle 48ème, Florence 62ème et Juliette 80ème. A noter que l’écart entre la première et la 29ème féminines n’est que d’une minute !

Derrière Maxime, les hommes occupent : la 14ème place pour Fred, la 16ème pour Lucas, la 33ème pour Adrien et la 63ème pour Quentin, Loïc Capbern n’étant pas classé.

Au classement coupe du Monde, Isia est la seule classée à la 39ème place.

Les hommes sont : 6ème pour Fred, 10ème pour Lucas, 30ème pour Maxime, 45ème pour Nicolas, 65ème pour Adrien, 67ème pour Mathieu Perrin, 95ème pour Loïc Capbern et 99ème pour Quentin

LES TRIBULATIONS DE 2 PELUSSINOIS EN CHINE

Fred et Nicolas sont actuellement à Wuhan, ville chinoise un peu plus grande que Pélussin ! (plus de 11 000 000 d’habitants). Les 7èmes jeux mondiaux militaires s’y déroulent et la course d’orientation fait partie des 31 sports en compétition.

Moyenne distance : les Suisses sont bien là et prennent les 3 premières places, Nicolas est 15ème et Fred 48ème. Lucas Basset réalise le meilleur résultat des Français avec une 10ème place.

Article publié par l’IOF (International Orienteering Federation) à l’issue de la moyenne distance : « La compétition de moyenne distance a malheureusement été éclipsée par les nombreuses tricheries de l’équipe chinoise. À l’origine, les concurrents chinois arrivaient en première, deuxième et quatrième places chez les femmes et à la deuxième place chez les hommes. Un résultat incroyable, mais il a rapidement été découvert et prouvé que les coureurs avaient reçu une assistance illégale à la fois des spectateurs sur le terrain, de marquages et de petits sentiers préparés pour eux et dont ils étaient les seuls informés. Les équipes nationales de Russie, de Suisse, de France, de Belgique, de Pologne et d’Autriche ont présenté une protestation commune et le jury a décidé de disqualifier tous les concurrents de l’équipe chinoise. Selon la décision du jury, leurs classements devaient être annulés et non inclus dans les listes de résultats et ils ne seraient pas autorisés à prendre le départ du la longue distance. Les Chinois ont fait appel de la décision devant le CISM, mais la protestation et la décision du jury ont été confirmées. Cependant, les résultats ne sont pas encore officiels. Le comité d’organisation du MWG2019 avait initialement annoncé que la longue distance serait annulée dans son intégralité, mais après des négociations avec le CISM, elle avait été réintégrée au programme sans la participation de l’équipe chinoise. Ils ne participeront pas non plus aux compétitions de relais finales le mercredi 23 octobre. » (article issue du site internet de l’IOF)

Longue Distance : très belle médaille d’argent pour Fred. Nicolas termine à la 38ème place. Lucas est 8ème.

Relais : l’équipe de France féminine composée de Maëlle Beauvir, Cécile Folzer et Isia Basset termine à la troisième place, tout comme l’équipe masculine composée de Nicolas, Fred et Lucas qui se pare également de bronze.

A l’issue de cette compétition, l’IOF a publié le communiqué suivant :

« Déclaration du secrétaire général de l’IOF

Les Jeux mondiaux militaires sont un événement organisé sous la juridiction du Conseil sportif international militaire (CISM), mais par le biais d’un protocole d’accord conclu avec l’IOF, les règles de l’IOF régissent le déroulement de l’événement. L’IOF prend les actions de l’équipe chinoise très au sérieux et se réjouit de constater que le jury et le CISM ont appliqué les règles de l’IOF concernant l’équité de la compétition et que la meilleure solution a été trouvée pour les athlètes qui concourent dans les règles du sport. En collaboration avec le CISM, l’IOF étudiera comment des sanctions peuvent être appliquées aux personnes impliquées dans des activités inappropriées.

Bien que l’événement ne soit pas un événement de l’IOF, l’IOF étudie s’il est nécessaire de prendre d’autres mesures pour garantir l’équité de la compétition lors de la prochaine finale de la Coupe du monde à Guangzhou, en Chine, du 25 au 29 octobre. Les courses militaires et civiles en Chine sont complètement séparées sur le plan organisationnel et la Coupe du Monde a été contrôlée au sein de la structure de l’IOF avec des restrictions sur l’accès aux informations sur la compétition. Il est également temps d’apporter des modifications pour mettre fin aux types de tricherie similaires. Cependant, l’IOF s’entretiendra avec les contrôleurs du CISM et mènera d’autres enquêtes sur la nature des infractions. Si des preuves vérifiables d’irrégularités sont constatées, l’IOF appliquera les sanctions nécessaires pour garantir l’équité des compétitions lors de la Coupe du monde.

Le Conseil de l’IOF se réunira dans le cadre de la finale de la Coupe du monde et discutera, dans le cadre de l’ordre du jour, de la manière dont les activités négatives aux Jeux mondiaux militaires peuvent affecter le soutien de l’IOF au développement de l’orientation en Chine ainsi que du protocole d’entente avec le CISM.

Enfin, l’IOF souhaitent exprimer sa reconnaissance aux athlètes propres et féliciter les récipiendaires des médailles du concours longue distance aux Jeux mondiaux militaires 2019. » (article issue du site internet de l’IOF)

Bernard

 

 

FRED RECOMMENCE L’ÉCOLE DE CO !

Photo d’une rencontre express des jeunes de l’école CO avec Frédéric Tranchand, de passage à Pélussin entre Finlande et Australie… Après une coupe du monde en Suisse, un kilomètre vertical en Italie avant un stage avec l’équipe de France dans le Midi et des championnats du monde militaires en Chine !
Merci Fredo de ta visite et bonne chance pour les championnats du monde.
Annie

CO Express…

Ce mercredi matin, au moment d’aller baliser en dessous de la Croix de Montvieux, Bernard s’est trouvé face aux chasseurs qui allaient commencer une battue aux sangliers…


Il est donc repassé au Priel, a repris les cartes de l’Eau qui Bruit de la séance de Jean-Baptiste il y a 15 jours et retracé une balise humaine pour les jaunes /orange (pas besoin de baliser ! ) et des circuits étoile et papillon pour les bleus /verts.
Bravo et merci Bernard !
Séance en plus bien appréciée par tous les jeunes.

Annie