CHAMPIONNATS DU MONDE 2019

Entre le 12 et le 17 août, à Østfold en Norvège, les meilleurs orienteurs du monde se sont retrouvés pour disputer les Championnats du Monde 2019. Nos deux pélussinois Frédéric Tranchand et Nicolas Rio étaient de la partie.

13 août : MOYENNE DISTANCE QUALIFICATIONS

Très bon départ pour Nicolas. Tout va bien jusqu’à la balise 7 où il va galérer dans une zone présentant des petites falaises alignées. Le recalage fait, il va bien terminer sa course et arracher la 15ème place synonyme de qualification.

Lucas Basset, au terme d’une très bonne course, remporte la première place de son groupe.

Pour Fred, pas de frayeur, juste des petites déviations vite rectifiées sur les poste 3 et 7. Sa 4ème place lui assure largement la qualification pour la finale.

Côté dames, Florence Hanauer termine 15ème au bout d’une course propre et se qualifie également pour la finale.

Maëlle Beauvir n’y parviendra pas malgré une bonne course avec une petite frayeur sur la première balise. Elle termine 16ème.

Isia Basset prend la 10ème place de son groupe ayant semble-t-il eu deux pertes de confiance : un petit aller retour en approche du poste 2 et en pilotage pour aller au poste 7. Mais la qualification est, là encore, acquise.

14 août : LONGUE DISTANCE

Fred termine à une excellente 10ème place, tandis que Mathieu Perrin, très régulier, prend une prometteuse 31ème place. Vincent Coupat se classe en 54ème position.

Chez les dames, Isia se place en 28ème position et Cécile Foltzer 49ème

16 août : FINALE MOYENNE DISTANCE

Alors que les dames finissent 17ème pour Isia et 46ème pour Florence, Lucas 5ème et Fred 6ème s’offrent un petit podium à l’issue d’une très bonne course maîtrisée de bout en bout. Nicolas démarre plutôt mal puisqu’il perd plus de 40 secondes sur la première balise. Ensuite, il se reprend bien et termine à la 20ème place. Sans cette erreur, il pouvait prétendre au top 15. Mais c’est déjà une bonne performance.

De bonne augure pour le Relais.

17 août : RELAIS

Nicolas lance idéalement le relais en rendant une copie quasiment parfaite avec seulement 11 secondes de retard sur le premier.

Fred fait une grosse erreur sur sa première balise et perd 2 minutes sur le meilleur temps mais se récupère bien ensuite en signant plusieurs meilleurs temps intermédiaires.

Lucas réalise le meilleur temps de sa combinaison et remonte le relais sur le podium a l’issue d’une lutte très serrée avec plusieurs concurrents pour la troisième place. Au bout du couloir d’arrivée, c’est encore une nouvelle médaille pour nos trois compères !

Maëlle fait une bonne course avec, peut-être, quelques ralentissements sur des petites hésitations.

Florence semble faire encore mieux techniquement en utilisant bien les points d’appui pour garder une course très rectiligne dans les postes à postes techniques.

Isia paraît très à l’aise sur les longs postes à postes en navigation pure. Elle est souvent sur le « trait rouge » juste deux petits « grenouillages » sur les postes 5 (malgré un bon choix d’itinéraire différent de celui de ses deux coéquipières) et 7, à l’attaque du poste, et une plus grosse erreur sur le poste 11 qui lui ont probablement coûté la remontée de quelques places mais n’aurait pas permi d’accrocher un podium. Il faut laisser le temps à cette toute jeune équipe féminine de prendre ses marques au plus haut niveau.

Cette équipe de France masculine prouve à chaque sortie sa valeur. Elle est au coude à coude avec les meilleurs orienteurs mondiaux, particulièrement en relais. Mais on sent bien que les podiums individuels ne sont pas loin. Fred, le moteur de cette équipe, l’a déjà fait et prouve à chaque sortie qu’il est dans les meilleurs mondiaux. Nous n’avons aucun doute sur les capacités physiques et techniques des deux plus jeunes, Lucas et Nicolas, qui vont rapidement leur permettre de monter sur la boite dans les courses individuelles. Mathieu Perrin fait aussi une entrée intéressante dans cette équipe et il faudra compter sur lui dans les prochaines échéances.

Coté dames, Isia a déjà prouvé sa valeur et les jeunes intégrées à l’équipe ont répondu présent.

Les courses individuelles des Championnats du Monde comptent également pour le classement Coupe du Monde 2019. Actuellement, Fred est en troisième position, Lucas est 15ème, Nicolas 37ème et Mathieu fait son entrée dans le classement en 60ème position. Chez les dames Isia est seule classée à la 31ème position.

Reste deux étapes de Coupe du Monde à bien négocier : la première en Suisse, du 27 au 29 septembre, avec au programme une moyenne distance, un knock-out sprint et un sprint ; la seconde se déroulera du 26 au 29 octobre en Chine où la CO est en plein essor, avec une moyenne distance, un relais sprint et un sprint. Nous souhaitons bonne chance à toutes nos championnes et à tous nos champions.

Un dernier mot pour faire honneur à ces énormes champions que sont Tove Alexanderson et Olav Lundanes. Tove, elle, remporte 3 médailles d’or en 3 courses. Olav gagne la moyenne et la longue distance et repart avec 2 médailles d’or. Enfin comment ne pas parler de cette équipe de Suède qui rafle presque tout sur cette édition : 4 médailles d’or et 1 d’argent sur 6 compétitions dont les deux relais, féminin et masculin. Une amicale pensée au passage pour Thierry Gueorgiou, responsable technique de cette sélection.

Photos by IOF/WOC 2019